Mode d’emploi pour toucher un large public

Comment procéder ?
- Copiez/collez le texte suivant pour un premier contact par mail avec des personnes, institutions ou réseaux intéressés
– Si vous avez vu le film ou recueilli des avis positifs, personnalisez votre message, donnez votre point de vue ou celui des prescripteurs.
– Envoyez en lien ou pièce jointe la bande annonce et le dossier de presse

Pour plus d’informations :
Distribution et programmation : Bas Canal Productions – bascanal{at}gmail.com – 04 79 63 83 75

 

TEXTE A COPIER :

La thématique de l’alimentation et le regard original des étudiants sont de nature à intéresser tous les publics ! Mais comment toucher, concerner, convier ces publics ? En impliquant les organisations, les réseaux, les institutions, les entreprises qui ont le désir de sensibiliser et les moyens pour le faire.

Employés, agents, cadres, responsables, tous peuvent faire remonter l’information pour organiser des projections et des animations autour du film.

En interne ou en séances ouvertes au public, « Regards sur nos assiettes » est un outil du développement durable pour :

  • débattre, échanger
  • sensibiliser
  • former
  • informer
  • faire évoluer
  • engager le changement

 

Pensez à contacter les personnes suivantes :

  1. Les pôles Santé, Environnement, Développement Durable, les institutions et les entreprises.
  2. Les collectivités : les mairies, les Communautés de Communes, les Conseils Régionaux et Généraux, les Directions Départementales des Territoires (DDT), les agents territoriaux qui sont impliqués sur les thématiques de développement des territoires.
  3. Les enseignants, les chefs d’établissement, les responsables d’activité éducative, les documentalistes sensibilisés et mobilisés sur le développement durable.
  4. Les associations de parents d’élèves, de consomm’acteurs, les acteurs du développement durable, de l’éducation populaire, de l’agriculture biologique, de l’agriculture de proximité, de la protection de l’environnement, de l’économie solidaire. N’hésitez pas à contacter les associations proches de chez vous : les Amis de la Terre, Terre de liens, les Colibris, la Ligue de l’enseignement, la FCPE, la Confédération Syndicale des Familles, les CEMEA, la Confédération Paysanne, les AMAP, etc. Les directions nationales de ces réseaux connaissent le film et il y a de fortes chances que les délégations locales près de chez vous aussi.
  5. Le personnel des cantines : les cuisiniers, les chefs intendants, les agents de restauration, les responsables logistique et qualité, les diététiciens… Toutes ces personnes sont concernées par le gaspillage alimentaire, l’alimentation saine, l’introduction de produits bio ou locaux. Ces thématiques sont au coeur des préoccupations actuelles des restaurations collectives que ce soit pour les scolaires, dans le milieu médical, pour les personnes âgées ou pour les entreprises.